Presque magique, tellement cruel

15 Mai, 2023

Les championnats du monde de judo (Doha) se sont achevés en apothéose dimanche 14 mai, lors de l’épreuve par équipes mixtes, A l’issue d’une finale haletante au cours de laquelle la France a eu trois occasions de conclure (Terhec, Cysique, et Pinot au combat Golden score), le Japon a conservé son titre mondial en s’imposant 4-3, restant l’unique nation championne du monde par équipes mixtes depuis la création de l’épreuve. La France a pourtant mené 3-1 grâce à Joan-Benjamin Gaba (-73kg), Margaux Pinot (-70kg) et Coralie Hayme (+70kg). Expéditive tout au long de la journée face à la Lituanie, la Roumanie et l’Allemagne, Sarah-Léonie Cysique (-57kg) avait l’occasion de plier l’affaire comme elle l’avait si bien fait à Tokyo pour le sacre olympique par équipes, Joseph Terhec n’ayant eu aucune chance face à Tatsuru Saito (+90kg). Et franchement, on y a cru tant son début de combat a été prometteur grâce à un waza-ari marqué très tôt face à Haruka Funakubo. Prise au sol, les espoirs se sont finalement envolés. A 3-3, les deux nations allaient alors se jouer le titre au combat décisif. Le tirage désignait la catégorie de Margot Pinot, de nouveau opposée à la championne du monde Saki Niizoe. Après plus de sept minutes d’un combat irrespirable, et alors qu’elle pensait avoir gagné par ippon, la Française a finalement été pénalisée sur une prise illicite, donnant la victoire finale au Japon. La joie du sacre a duré une vingtaine de secondes… Avant que le Japon ne puisse exulter. On trouvait cette finale magique, elle est finalement cruelle. Ou les deux à la fois. La France est vice-championne du monde, rendez-vous à Paris 2024.

©Gabriela Sabau / IJF
Paris 2024 en famille !

Paris 2024 en famille !

Les Jeux de Paris 2024, c'est pour bientôt ! Avant de faire l'état des sélectionnés...

Girl power !

Girl power !

Naname Kokyu Nage : c’est le nom de la technique employée ici par Virginie Cantat,...

En kiosque

Retrouvez le magazine trimestriel de l’Athlétic Club de Boulogne-Billancourt

Consulter l'archive